La célébrité ou le venin du net ?

La célébrité ou le venin du net ?

Pour la première fois, un commentaire d’un adepte de la critique virtuelle et penseur copié-collé du net, m’a qualifié de mitojitsu, avec fautes d’orthographe et des doutes sur l’efficacité , à l’appui. Il est à 30 kilomètres de chez moi dans un village . Sans doute un mec qui se prend pour un coach……celui qui a lancé le débat juteux et inutile sur la self avec sa meute qui rêve de boire sa semence virtuelle , alors que bientôt, lui-même leur prendra 50e par tête , en stage de self médiatique ou qu’il augmentera ses propres cotisations annuelles. Fine stratégie commerciale à venir et il a raison , le bougre.

Panurge , Coluche ou l’apôtre Manu « le Mac, rond de cuir « a dit un jour :  » mouton , je m’habillerai de ta laine , tu repartiras plus léger et moi, j’aurai plus chaud !  »

Une critique sur mon attaque couteau : maintenant il faut leur expliquer la différence entre un travail pédagogique basé sur l’explosivitè , et la réalité .Il faut ’égorger pour être efficace. Le mec e….. les mouches sur Facebook et croit que sa q…. fait jouir . Son cursus m’importe peu et apparemment le mien , inconnu , lui sera sans doute incompréhensible . Sa première mise en situation consisterait à ne jamais se fier aux apparences…qui peuvent lui être fatales. Il faudrait être conforme et se plier à ces dictateurs qui pensent qu’eux seuls détiennent la vérité absolue. Regarder l’ UFC et ses guerriers hors normes de l’octogone , s’habiller en venum , jouer les Conor devant sa console, rêver d’être King Kong, n’a jamais fait de quelqu’un une lumière ,, mais juste un primate en tissu compressé, avec la tête dans ses vapeurs hallucinogènes. Son nom se termine en « ic » et il se prend pour le poulain de Dana White ou Milosevic, la terreur des Balkan. Que nenni, je préfère la paix à la guerre et j’ abhorre les pets, je crois en saint-pierre.
Je gagne ma vie à affronter les bagarreurs , à galérer pour montrer aux juges que leurs oies blanches ne sont pas si blanches , et le mec veut m’apprendre la réalité. Un gentil garçon (ou plusieurs) m’attaque … je lui mets les pouces ds les yeux, je finis ma vie en prison. Si je le coupe au couteau, idem ; si je le mords… Maladie et tribunal. Et le mec veut du concret ? il faudrait aussi que mon partenaire m’agresse vraiment pour que je montre que je peux me défendre et me rabaisser au niveau de ces amoureux spectateurs du sang , vidéastes émérites qui laissent leurs congénères agoniser dans une station de métro ?
En self, y a du tri à faire certes, mais dans leur tête, il faut faire du tri sélectif. 3 poubelles différentes pour leur 3 neurones. Juger sans savoir. Défier comme un coq. Aboyer avec les « staffies-leucoques “ et contaminer nos humbles prétentions. Il fait ses 2 trainings tranquillou, et croit que nous sommes tous des rois de YouTube sans réelles capacités. moi , je suis avant tout un amoureux du sport et j’essaie d’éviter les juges.
Mes élèves ne viennent pas pour se battre le week-end en boîte ou changer leurs noix de cajou en dalle de marbre. Une situation de self, ce n’est pas au signal « fight » de l’arbitre qu’elle se déclenche. La plupart des fois, c’est du soudain et de la surprise ! C’est orchestré par des lâches qui, dès qu’ils perdent, pleurent. La mythomanie , le folklore et l’amour du buzz outrancier qui règnent en self nous nuisent avec, leurs techniques magiques , mais les guerriers-fake du net qui se pavanent avec les  » paon-cakes  » au goût fade , ne nous entraîneront pas dans une spirale du niveau de la cour de récré , ou dans le lisier puant que leurs posts déclenchent . Leurs mots ne deviendront pas nos maux ! Il est quand même important de discerner comme je le fais en cours, les techniques self des techniques martiales. Ça évitera la prison ou l’hôpital pour nous.
J’ai banni son commentaire car après une nuit où la réalité a dépassé le gain de mon steak, je ne voulais pas que ma page pro de bénévole m’agace ! Je me serais énervé et j’aurais fouillé partout pour discuter avec lui. Je ne suis pas un voyou ou un roi du clash.Perdre mon temps à clasher les clasheurs ? Quel intérêt ? Bim, un coup efficace dans sa face de journaliste facebook , amateur de fast-blood , et… Sniff il file voir le gendarme Cruchot, lors de sa sortie du coma ? Hors de question que je me rabaisse, moi le sanguin qui pratique  » sans gain », le sanguinolent qui adore ces moments de partage « sans guignols lents » de l’encéphale ; et ainsi éviter encore une sacrée mélasse qui , de guerre lasse pourrait m’amener au fond d’une nasse ; et la rascasse qui aimerait que je trépasse et me traite de sous-classe qui tabasse , celle qui se prélasse le nez justicier dans ses paperasses , aimant piétiner nos carcasses de gardes-chiasses , partira en chasse , sous prétexte que je suis de la crasse . Leurs bandes de connards et grognasses , ceux qui outrepassent , hurleront : « merci , que l’on s’en débarrasse , même si nous sommes les dégueulasses !
Ça, c’est la complainte du sniper bouncer qui lutte avec, sans armes contre le désordre , et qui est, malgré tout, la cible préférée des forces armées de l’ordre et des piteux magistrats en noir, issus de la fornication de la déesse Themis, la justice et du dieu Dolos, le perfide » .

Tout cela , pour prouver à cet individu en « ic », que ses propos me font penser au « hic » malodorant d’un de mes alcoolos chics et chocs du samedi soir.
Bref reprenons , le cas de monsieur « ic », l’eunuque belliqueux, dont l’ignorance ne peut être ignorer.
« Zut syl, tu aurais pu attendre que cette star du » ic »se mette en short et nous délivre ses techniques miracles de l’abonné internet du Free- fight « .
Et voilà que je basculerai vers le côté obscur ! Dark mèdor, aboyeur féroce, mytho-accusateur de la stratosphère du net , tu ne m’entraîneras pas dans cette cuisine dont le chef est un coq au vain discours profane !
Dieu sait que j’aime les chiens , mais que ces toutous à la langue chargée , au corps musclé en forme de clavier et à la psychologie qui résonne comme une oraison funèbre à l’intelligence disparue , qui suivent leur mâle « al-fariboles » au cri de  » c’est nous les plus forts ! « , me fatiguent !

C’est terrible de voir que l’époque du net est aussi celle du sale, de l’intolérance, de l’amour du lynchage, de l’ irrespectueux et la prise de la parole par tous les anonymes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *